CARGO DE NUIT

Le voyage en cargo, ou le charme de la lenteur

Partir sur un Porte-conteneurs, c'est  parcourir les nacelles, les coursives à la rencontre de ces marins qui peuplent le navire, apprendre la vie en mer, vivre au rythme du bateau. Qui sont ces marins ? Comment se déroulent leurs journées sur ce village d'acier ? Quelles sont les différentes tâches à accomplir? Que font-il de leurs moments de détente ? Il y a-t-il des moments d'ennui et comment les vivent-ils lorsqu’ils sont en pleine mer, loin du port et de ceux qu'ils aiment ?

On imagine des lassitudes, des énervements, des ordres, des rires, des complicités. Etant donné l'exiguïté du navire, l'éloignement des familles restées à terre et le multiculturalisme propre à l'équipage, des situations et des relations particulières se créent. Un microcosme fait d'une poignée d'hommes ayant chacun un rôle à jouer pour la bonne marche du navire et l'acheminement des marchandises. 

Je veux décoder cette routine, rendre vivants ces cargos en connaissant un peu mieux ceux qui les animent. Faire le portrait de ces hommes, comprendre leurs choix, leurs habitudes, leurs codes. Me faire accepter pour les décrire de l'intérieur, écouter leurs histoires, décrypter leurs silences. Du commandant au simple matelot, du cuisinier au mécanicien, tous ont une vie à terre et une place sur ce navire.

1/1